• Le photographe est un fantasme, une sorte d'icône que l'on imagine plein de pouvoirs, riche de voyages et de contrats dorés.

    Cette image est fausse évidemment, seuls quelques noms réussissent à ce hisser à ce niveau, non pas que les autres n'aient pas autant de talent, mais simplement parce que la plupart des photographes vivent leur profession à une échelle plus humaine, plus proche de la croûte terrestre.

    Dans cet essai, je veux expliquer que la photo n'est pas uniquement la résultante de procédés techniques et chimiques, mais qu'elle s'inscrit dans une démarche intellectuelle, sensitive et avant tout humaine. 

    La vie d'un photographe racontée par lui-même.

    Extrait : 

    "Pour que V. soit à l'aise et qu'elle se détende, je lui demande juste de s'appuyer contre la rembarde, face au bazacle et aux flots agités. Une légère brise fait onduler ses cheveux sur ses épaules et son regard semble déjà plus serein. Je lui propose de ne pas me regarder et de penser à quelque-chose ou quelqu'un qu'elle affectionne, je lui propose de m'oublier. 

    Il y a toujours ce moment qui précède le déclenchement, celui où, entre le photographe et son modèle, existent deux lignes imaginaires qui vacillent de haut en bas, se croisant et se cherchant comme des courbes de visées qui guettent leurs cibles respectives. 

    Puis, il y a cette mèche de cheveux qui va s'envoler, ces doigts qui vont effleurer la peau, ce frisson qui dévoilera le regard attendu dénué de toute pudeur, le coup de fouet magique sur la chair nue de la réalité, la seconde ultime qui figera le monde extérieur, instant crucial où les deux lignes de visées s'assembleront en une seule pour donner naissance à la parfaite osmose d'une photo unique."

    L'Oeil et la lumière (Essai)

    Bientôt disponible (2016)

    Christian Chaplin

     

    Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique